Le marché automobile français a progressé en 2007

Le marché automobile français a redémarré en 2007, les ventes de voitures particulières progressant de 3,2% après une chute en 2006, mais cette progression profite principalement aux marques étrangères qui gagnent 8,8% et représentent désormais près d’une vente sur deux en France !

Du côté des marques françaises, seule la marque Citroën a vu ses ventes progresser en 2007, de 7,5%. Peugeot a reculé de 2,1% et la marque Renault de 6,1% malgré un excellent dernier trimestre, selon les chiffres publiés en ce début janvier par le comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

Guillaume Mouren, de l’institut d’études Xerfi, interrogé par l’AFP, estime toutefois que "la mauvaise passe des constructeurs français est sûrement en train de se terminer grâce au renouvellement des gammes en cours".

Globalement, le marché des automobiles neuves a connu une année très contrastée entre un mauvais premier semestre (-2,6%) et un redressement au deuxième, pour atteindre un total de 2.064.633 immatriculations.

"La situation s’est inversée en juillet, la progression s’accentuant dans les derniers mois de l’année", notamment avec un bond de 21,2% à 182.638 immatriculations en décembre, selon le CCFA.

Selon Peugeot, les acheteurs "semblent avoir anticipé" en décembre le dispositif de l’éco-pastille, qui instaure un bonus-malus en fonction des émissions de CO2 à partir de 2008.

"Les succès récents peuvent aussi traduire une crainte devant la hausse des taux des crédits, qui pourrait pénaliser le marché à l’avenir", estime de son côté M. Mouren.

Le marché retrouve son niveau de 2005 mais en dessous des 2,2 millions d’unités atteints entre 1999 et 2002.

Les ventes d’automobiles étrangères ont progressé plus vite que l’ensemble du marché, à 994.229 immatriculations (+8,8%) en 2007 et elles terminent l’année en boulet de canon (+37,1% en décembre).

Sur l’ensemble de l’année, elles gagnent 2,5 points de parts de marché, à 48,2% du total des ventes, contre 45,7% en 2006. Hors Dacia (marque roumaine du groupe Renault), leur part de marché est de 46,6% (+1,8 point).

Les ventes du groupe Renault ont reculé de 3% en 2007 avec 476.171 immatriculations. Les performances de la Logan de Dacia (32.635 immatriculations, +74,1%) n’ont pas compensé la baisse de 6,1% de la marque Renault (443.536 immatriculations), qui avait déjà reculé de 10% en 2006.

Le recul du groupe Renault a été atténué par un bon dernier trimestre (notamment +10,2% en décembre dont +1% pour la marque Renault), grâce au lancement des nouvelles Twingo et Laguna.

Sa part de marché a baissé à 23,1% en 2007 (-1,4 point), dont 21,5% pour la marque Renault (-2,1 points).

Les immatriculations du groupe PSA Peugeot Citroën ont progressé de 2% à 626.798 en 2007, dont 349.421 pour Peugeot (-2,1%) et 277.377 pour Citroën (+7,5%).

Le groupe PSA a également connu un bon mois de décembre (+10,5%), mais toujours plus favorable à Citroën (+12,6%) qu’à Peugeot (+8,9%). Il détient 30,4% du marché en 2007 contre 30,7% en 2006.

La part de marché de Peugeot a reculé à 16,9% en un an (-0,9 point), celle de Citroën a progressé d’un demi-point, à 13,4%. Peugeot relève toutefois que sa nouvelle 308 "monte en puissance", avec 2,5% du marché total en décembre.

Le groupe Volkswagen (avec les marques Audi et Seat) est resté leader des étrangers avec des ventes en hausse de 4,7% et 12% du marché. Il devance le groupe Ford (6,1% du marché), GM Europe (5,4%), le groupe Toyota (5%), le groupe Fiat (3,5%) et le groupe Daimler (3,4%).

Le groupe BMW, en forte progression (+30,4%), talonne Daimler avec 3,2% du marché total

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply