Et revoilà les Gentlewomen Carole et Mélanie au Dakar !

Quelques semaines seulement après avoir disputé la Transafricaine, les ex skieuses de l’équipe de France, Carole Montillet (Championne Olympique de descente) et sa copine Mélanie Suchet, remettent cela et s’apprêtent à disputer leur second Dakar !

Cela prouve que ces  deux filles aiment l’aventure et adorent les grands espaces et le désert

Carole et Mélanie participent donc à leur second Dakar au volant d’un Nissan Pathfinder T1 du Team Dessoude.

Une grosse différence par rapport à l’an passé pour les deux championnes de ski, comme l’explique Carole Montillet :

« L’objectif Numéro 1 de ce Dakar sera avant tout de prendre du plaisir. Mais cette fois, nous serons au volant d’une voiture de course beaucoup plus performante. Le Pathfinder T1 est vraiment un cran au-dessus par rapport au T2  dont nous disposions l’année dernière. Plus performante, plus souple, nous sentons que nous avons vraiment une véritable voiture de course entre les mains.

En novembre dernier, lors de la Transafricaine, nous avons beaucoup travaillé le coté mécanique en apprenant à nous dépanner nous-mêmes, au cas où… Nous sommes à présent opérationnelles par rapport aux pannes que nous pourrions avoir et surtout afin d’essayer de nous en sortir par nos propres moyens dans la mesure du possible.

Arriver à Dakar fait bien évidemment partie de nos objectifs, mais aussi et surtout y arriver dans de bonnes conditions. Nos stages mécaniques nous ont donné confiance et nous sommes à présent capables de savoir ce qui est préjudiciable lorsque l’on martyrise notre voiture…
Nous avons pris conscience des conséquences de nos erreurs sur la mécanique. Ménager sa voiture est essentiel, gérer sa course de façon intelligente sans négliger le coté endurance sont des facteurs que nous avons maintenant bien intégrés et compris. Nous espérons donc une fois encore revivre une formidable aventure.

Mélanie et moi partagerons le volant, mais plus un jour chacune.  
Nous piloterons sur des terrains qui sont plus favorables à l’une ou l’autre. Nous nous rendons compte que nous avons des aptitudes différentes et nous les utiliserons au mieux. Même si Mélanie a plus de dispositions que moi pour la navigation, nous souhaitons quand même, comme depuis le début, partager le pilotage. Il serait dommage de se priver des qualités de l’une ou de l’autre.
»

Comme on le voit, les gentlewomen sont gonflées à bloc.

L’excellent rodage qu’à constitué leur participation à la récente Transafricaine va bien sur leur servir car lors des deux semaines qu’a durée cette épreuve en novembre, les concurrents ont empruntés quasiment le même parcours dans sa très grande partie

Sport

About Author

admin

Leave a Reply