Les buggys de Gache en nombre sur le Dakar

Retiré de la compétition ou il n’a cessé de briller sur toutes les pistes et depuis brillamment reconverti patron de sa propre écurie SMG, Philippe Gache sera donc un excellent « team manager – chef d’orchestre  », sur les pistes du prochain rallye Dakar.

Une épreuve qu’il connaît bien pour y avoir participé à cinq reprises et ou il a obtenu de bons résultats, se classant notamment douzième au classement général en 2005.
 


Et cette année, le team Gache sera présent en force puisque l’équipe de Vallauris alignera tous simplement neuf buggys !

Une belle armada…

Mais, l’équipe SMG n’a pas mis tous ses œufs dans le même panier dans la mesure où elle engage d’une part trois «  mono » et d’autre part, six «  biplaces »

Au volant des «  mono » propulsés par des moteurs 3,6 litres Porsche, on retrouve des têtes connues. A commencer par un certain Yvan Muller, tout récemment  sacré Vice -Champion du Monde WTCC à Macao avec Seat. A ses côtés, son propre équipier en WTCC, le portugais Tiago Monteiro. Cependant que le troisième engin est confié à un excellent spécialiste de la glisse, grand habitué lui aussi comme Muller (dix fois couronné) du Trophée Andros, Philippe de Korsak.

Aux commandes des biplaces, équipés eux du V8 Chevrolet,  il y aura trois équipages russes et un polonais. Et puis, le basque Bernard Erendonéa. Sans oublier un certain Etienne Smulevici !
Lequel s’embarque pour son … 26ème Dakar !!!
Autant dire qu’il connaît parfaitement les difficultés à venir.

Pour encadrer tous ces bolides, l’assistance comprendra 7 camions et six véhicules Toyota HDJ100. En tout, la bande à Gache représentera tout de même 60 personnes sur le terrain. Enorme pour une écurie privée.

L’objectif 2008 ?

Philippe Gache répond :

«  Depuis deux ans le team termine premier privé. Le but est donc de défendre notre titre. Et puis j’espère voir le maximum de mes buggys à l’arrivée au lac Rose. »

Signalons que le budget global de SMG est de trois millions d’€. C’est beaucoup. Mais peu comparé aux vingt millions d’€  déboursés par les usines Mitsubishi et VW.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply